Je vous ferais bien un bon petit plat, ou alors un enfant.

Où l’on apprécie la pluie le froid le vent la tempête parce que l’on sait que souvent rien ne dure

Où l’on n’humilie pas la saison à venir

Où l’on se dit que tiens, j’écrirais bien une chanson d’amour pour chacun d’entre vous

Je vous ferais bien un bon petit plat, ou alors un enfant

Où l’on oublie les bras boursouflés par les méduses, les cuisants souvenirs de vives, les pieds coupés sur les rochers

Où aussi on a dans la bouche le goût âcre de l’eau des huîtres, glacé du vin blanc, effrayant de l’Océan quand on a bu la tasse

Où l’on accepte de supporter des kilos de laine chaude mais piquante parce que l’on sait que bientôt on ne portera rien ou presque

Où l’on laisse pousser ses cheveux

Où l’on s’imagine Mojito & Bloody Mary sur terrasses, petits regards en coin, parler un peu trop fort, dormir un peu trop tard

Où l’on se lève tôt pour une balade à vélo

Tiens, je mettrais bien un quart de citron dans votre verre, ma langue dans votre bouche, ma main dans vos cheveux.

 

L’hiver, ce moment où l’on songe à l’été

IMG_4715.JPG

Publicités

L’Ami, l’Amour, la Merveille.

Une année toute entière

& je n’ai toujours pas trouvé le mot

 

Mais je vois bien qu’il est là

Qu’il m’a trouvée, lui

Qu’il fait ce qu’il veut

Qu’il sait exactement où moi je me trouve depuis une année toute entière

Quand je marche, quand je dors, quand je conduis, quand je me lave, quand j’emmène mes enfants à l’école, quand je travaille, quand je mange, quand je change mes draps, quand je me démaquille, quand je fais l’amour, quand je bois un verre, quand je vais sur la côte, quand je prends mon premier café, quand je pleure, quand je sors le chien que je n’ai pas & que je n’aurais jamais, quand j’écris, quand je regarde par la fenêtre, quand je me mets en colère, quand je couche ma fille, quand je dépense l’argent que je n’ai pas & que je n’aurais jamais, quand je me fais les ongles, quand je console mon fils, quand je prends une photographie, quand je suis au théâtre, quand je choisis mes vêtements le matin, quand je cherche du travail que je n’aurais jamais, quand je voyage, quand je nage, quand je désespère, quand j’essaie d’avancer, quand j’observe, quand je joue, quand je fais la fête n’importe comment, quand je bouge les meubles, quand je débouche un siphon, quand j’essuie une tempête, quand j’ai peur, quand j’ai mal, quand j’ai froid.

 

J’ai

Froid

&

Je

N’ai

Toujours

Pas

Trouvé

Le

Mot

( Cette histoire n’est plus à moi, mais à qui en voudra. )

Des arbres se penchent
C´est plus fort, plus fort que tout.
Accrochée aux branches,
L´air me semble encore trop doux.
Dans l´herbe écrasée, à compter mes regrets.
Allumette craquée et tout part en fumée.

Pendant que les champs brûlent
J´attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m´atteigne…

Ce soir-là on s´est embrassés sans se parler.
Autour de nous, le monde aurait pu s´écrouler.
Les yeux cernés, des poussières dans les cheveux.
Au long de mes jambes, la caresse du feu.

Pendant que les champs brûlent
J´attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule

Que jamais rien ne m´atteigne.

 

(On regrette les cheminées & les chiens qui aboient)

On se surprend à aimer la pluie à 43 ans & demie

& demie

(On s’autorise à penser remettre une bûche dans le feu)

A vouloir avoir chaud à nouveau

A dormir nue

 

Une seule fois, malheureux.

 

Time after time
If you fall, I will catch you, I’ll be waiting
Time after time
After my picture fades and darkness has turned to gray
Watching through windows, you’re wondering if I’m okay
Secrets stolen
From deep inside
The drum beats out of time

Le mot

S’est mélangé à des souvenirs de mots

Le souvenir n’est plus qu’un petit tas de terre

L’Ami, l’Amour, la Merveille

 

To me
Coming from you
Friend is a four letter word
End is the only part of the word
That I heard
Call me morbid or absurd
But

To me
Coming from you
Friend is a four letter word
To me
Coming from you
Friend is a four letter word
End is the only part of the word
That I heard
Call me morbid or absurd
But

To me
Coming from you
Friend is a four letter word
When I go fishing
for the words
I am…

 

n’est plus ici on m’a dit

Bien sûr que si

J’ai répondu.

Bien sûr que si.

IMG_5679.JPG

Être là.

C’est vrai qu’elle aimait bien les rimes en « ivre »

C’est vrai qu’elle inventait toutes sortes de mots finissant par ces 4 lettres là

C’est vrai qu’elle aimait bien les mots nouveaux

Dont elle était la seule à saisir le sens

Dont elle était la seule à connaître la portée

C’est vrai qu’elle aimait bien être là

Seule

Ivre

Saisie

Portée

IMG_4709.JPG

Le petit bout de.

Julie a ouvert les fenêtres

Il y a un petit bout de moi qui se balade sur le parquet du salon

Je suis assise sur le minuscule tabouret

je n’arrive pas à savoir si ce que je vois est un petit bout de moi

ou l’ombre d’un petit bout de moi

ou peut-être l’ombre d’autre chose.

Je regarde le parquet du salon

Julie dort & je n’ai pas sommeil.

 

IMG_4712.JPG