Pourquoi faire simple quand on peut faire beau.

Ça fait loin quand même.

Ça fiche un peu la trouille.

Ça fait un peu Bout du Bout ton truc.

Tu voudrais pas mettre un peu de couleur, un peu de monde, des oiseaux, je ne sais pas.

Un truc un peu vivant.

 

 

Non, mais tu les vois, les nuages ?

Les bêtes dedans & dessous le sable ? Dans l’eau ?

Les surfeurs qui attendent La Vague ?

Les parisiens qui attendent Le Rayon ?

Moi qui attends Le Bus ?

Tu ne vois rien.

Tu ne sais rien.

T’es bouché à l’émeri.

Regarde, & tu verras.

Le Vivant, il est là où tu as envie de Le voir.

 

IMG_1812.JPG

1+1=1

Regarder dans des directions opposées.

Regarder des choses différentes.

Regarder des choses différentes dans des directions opposées à des semaines d’écart.

& pourtant.

Se ressembler.

Se ressembler tellement que le Monde autour de nous finit aussi, par nous ressembler.

Moi ça me trouble.

 

IMG_0074_Fotor_Collage.jpg

Papa & les Gipsys.

 

Je suis partie une seule fois en vacances avec lui.

J’étais petite.

Ça fait mille ans.

On mangeait des poulets rôtis au bord de la mer le midi, il buvait du rosé au bord de la piscine le soir.

On a dormi tous les deux sous une tente minuscule la première nuit.

La deuxième nuit & toutes les nuits suivantes, j’ai dormi dehors.

On ne faisait pas de tourisme, on allait aux soirées organisées par le camping,

On s’est fait hypnotiser un soir, par un type avec des yeux de mangouste.

On a écouté Manolo & les Gipsys, il a emballé une blonde, j’ai encore dormi dehors.

On n’allait pas au supermarché, on faisait les courses à l’épicerie du camping.

On n’a fait aucune photo.

Il m’a appris à tirer à l’arc, c’était un super champion.

J’ai fumé ma première cigarette.

Je n’ai jamais su pourquoi il m’avait emmené avec lui au camping cet été là.

Je suis la seule qu’il n’ai jamais emmenée avec lui au camping.

Je garde un très joli souvenir de cette semaine peuplée de poulets rôtis, de bouteilles de rosés, de flèches & de mangoustes.

Ça fait mille ans que je ne suis pas partie en vacances.

008.jpg

La langue, les mots, la peau.

Hier soir j’ai oublié mon carnet.

Ce matin tous les mots s’étaient mélangés.

Une nouvelle langue apparue sur la peau de mon bras

Une autre disparue, la mienne.

J’ai tout oublié. Il faut tout réapprendre.

La langue, les mots, la peau.

Pour essayer de se souvenir.

De ce que j’ai voulu dire hier soir

Dans mon carnet oublié.

IMG_1039