Les coins.

Je ne sais pas ce qu’il y a au coin de la rue.

Un oiseau ?

Peut-être une cabine téléphonique.

J’en ai passé pourtant, des coins de rue.

Pas un qui ne ressemble à l’autre.

Pas moyen de savoir ce qui s’y cache avant d’y être.

Pas envie de savoir vraiment.

On n’irait pas, parfois, si on le savait avant.

On marcherait  sans jamais passer les coins.

On raterait parfois les oiseaux, & parfois, les appels.IMG_9478

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s